Romans policiers

Bienvenue dans le monde des romans policiers, classiques et contemporains !
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 John Dickson Carr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anne Haunyme
Détective parfait !
Détective parfait !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 501

MessageSujet: John Dickson Carr   Sam 8 Mar 2008 - 15:26

Je suis loin de tous les avoir lu, même si j'en ai lu une bonne quantité, et je crois bien qu'après Exbrayat, il fait partie de mon classement de tête des auteurs policiers ! J'ai particulièrement aimé Hier, vous tuerez, et j'adore le détective Henry Merrivale !


John Dickson Carr (30 novembre 1906 à Unionstown, Pennsylvanie - 27 février 1977 Charlottesville, Virginie) est un écrivain de romans policiers américain.


Il appartient à l'école classique, dite du whodunit à laquelle appartiennent également des auteurs tels que Agatha Christie, Dorothy L. Sayers, Ngaio Marsh ou Ellery Queen. Son œuvre, qui couvre quatre décennies (premier roman, It Walks By Night publié en 1930, le dernier, The Hungry Goblin en 1972), compte plus de soixante-dix romans et une cinquantaine de nouvelles.

Le thème dominant en est le crime impossible, dont Carr a exploré toutes les variantes possibles et imaginables, de la classique chambre close à l'assassin invisible en passant par le meurtre commis sur une plage vierge de toute empreinte ou au sommet d'une tour inaccessible. Le mystère est souvent l'occasion pour Carr de suggérer une hypothèse surnaturelle et de donner ainsi à ses intrigues une coloration fantastique, même si l'explication finale est inévitablement tout ce qu'il y a de plus rationnel. La Chambre ardente (1937) est toutefois une exception et, pour cette raison, le livre probablement le plus connu de son auteur. Il fut adapté au cinéma par Julien Duvivier.

Pour résoudre des intrigues aussi tortueuses, il fallait des limiers plus grands que nature. Carr en a créé quatre :

* Henri Bencolin apparaît dans les œuvres de jeunesse de l'auteur, ainsi que dans ses premiers romans. C'est un juge d'instruction parisien dont le physique comme la morale ne sont pas sans évoquer Méphistophélès. Les histoires où il apparaît sont probablement les plus proches du fantastique, voire de l'horreur pure que Carr ait écrit : atmosphère poisseuse, personnages souvent dérangés ou dégénérés, meurtres sanglants.

* Le docteur Gideon Fell, calqué sur l'écrivain anglais et idole de Carr G.K. Chesterton, apparaît pour la première fois en 1933 dans Le Gouffre aux sorcières. Obèse au point de se déplacer avec une ou plusieurs cannes, perpétuellement échevelé et pourvu d'une moustache de brigand, c'est un bon vivant, plaisamment excentrique et grand amateur de bière. Certains des livres où il mène l'enquête sont considérés par les amateurs comme parmi les plus grandes réussites de l'auteur, notamment Trois cercueils se refermeront qui fut consacré en 1981 meilleur roman de chambre close de tous les temps par un panel d'experts américains.

* Sir Henry Merrivale dit plus communément H.M. est, quant à lui, inspiré de Winston Churchill. Obèse comme Fell, il est beaucoup plus actif, dans tous les sens du terme, à l'image de son modèle. Indifférent aux normes sociales, en guerre permanente contre l'establishment auquel il appartient, toujours prêt à râler ou dire des obscénités, il n'en est pas moins pourvu d'un intellect aussi affûté qu'une lame de rasoir. D'abord assez macabres, ses aventures évoluèrent progressivement vers le slapstick.

* Le colonel Perceval March, enfin, n'apparaît que dans une poignée de nouvelles. Il dirige à Scotland Yard un Service des affaires inclassables, le D-5, en charge de toutes les affaires bizarres, à commencer bien sûr par les crimes impossibles. Boris Karloff lui prêta ses traits sur le petit écran dans une série de 26 épisodes dans les années 1950: Colonel March

John Dickson Carr, tout en écrivant la majeure partie de son œuvre sous son nom véritable, utilisa également les pseudonymes Carter Dickson (pour les aventures de sir Henry Merrivale), Carr Dickson (The Bowstring Murders, 1934) et Roger Fairbarn (Devil Kinsmere, 1937).



* Le Marié perd la tête (1930)
* La Mort sous un crâne (1931)
* Le Secret du gibet (1931)
* La Main de marbre (1932)
* Clés d'argent et figures de cire (1932)
* Le Gouffre aux sorcières (1933)
* Le Chapelier fou (1933)
* Le Barbier aveugle (1934)
* Le Huit d'épées (1934)
* L'Arme à gauche (1934)
* Les Meurtres de Bowstring (1934)
* La Maison de la peste (1934)
* La mort dans le Miroir (1934)
* Trois cercueils se refermeront (1935)
* La maison du bourreau (1935)
* Les meurtres de la licorne (1935)
* Le meurtre des mille et une nuits (1936)
* Arsenic et boutons de manchette (1937)
* La chambre ardente (1937)
* Le retour de Bencolin (1938)
* À réveiller les morts (1938)
* Le naufragé du Titanic (1938)
* Ils étaient quatre à table (1938)
* La flèche peinte (1938)
* Les yeux en bandoulière (1939)
* Meurtre après la pluie (1939)
* Mort dans l'ascenseur (1939)
* Le lecteur est prévenu (1939)
* Un fantôme peut en cacher un autre (1940)
* Eh bien tuez maintenant (1940)
* Impossible n'est pas anglais (1940)
* Suicide à l'écossaise (1941)
* On n'en croit pas ses yeux (1941)
* Le juge Ireton est accusé (1942)
* Un coup sur la tabatière (1942)
* L'homme doré (1942)
* Je préfère mourir (1943)
* À la vie, à la mort (1944)
* Il n'aurait pas tué Patience (1944)
* L'habit fait le moine (1945)
* Celui qui murmure (1946)
* La maison de la terreur (1946)
* Le sphinx endormi (1947)
* Le squelette dans l'horloge (1948)
* Satan vaut bien une messe (1949)
* Passe-passe (1949)
* La fiancée du pendu (1950)
* La nuit de la Veuve Ricanante (1950)
* Le diable de velours (1951)
* Les neuf mauvaises reponses (1952)
* Behind The Crimson Blind (1952)
* Le fantôme du cavalier (1953)
* Capitaine Coupe-Gorge (1955)
* Patrick Butler à la barre (1956)
* À chacun sa peur (1956)
* Hier, vous tuerez (1957)
* Le mort frappe à la porte (1958)
* La mort en pantalon rouge (1959)
* En dépit du tonnerre (1960)
* La sorcière du jusant (1961)
* Les Démoniaques (1962)
* Le grand secret (1964)
* The House at Satan's Elbow (1965)
* Panique dans la baignoire (1966)
* Lune sombre (1968)
* Papa là-bas (1968)
* The Ghost's High Noon (1970)
* Le manoir de la mort (1971)
* The Hungry Goblin (1972)

(source: wikipedia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romanspoliciers.meilleurforum.com
Georgina
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1357

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Sam 8 Mar 2008 - 15:56

Je connais de nom, mais je n´en ai lu aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne Haunyme
Détective parfait !
Détective parfait !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 501

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Jeu 20 Mar 2008 - 16:06

Alors il va falloir t'y mettre Georgina !
(la liste de lecture s'allonge de jour en jour en fait ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romanspoliciers.meilleurforum.com
gogoth
Détective confirmé
Détective confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 106

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Jeu 20 Mar 2008 - 20:56

c'est noté!
je vais a la bibliothéque demain et je te ferai un compte rendu de mes impressions Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne Haunyme
Détective parfait !
Détective parfait !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 501

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Jeu 20 Mar 2008 - 21:38

J'espère que tu n'en seras pas déçu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romanspoliciers.meilleurforum.com
hélène
Détective amateur
Détective amateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Mer 14 Mai 2008 - 22:40

J'en ai lu un certain nombre. Ce qui est fascinant chez Carr, c'est son astuce. Il y a aussi un autre auteur, contemporain celui-là, Edward D. Hoch qui possède une solide imagination
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hélène
Détective amateur
Détective amateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Sam 6 Sep 2008 - 18:44

je suis en train de lire cabine B13, le troisième volumes des pièces radiophoniques de Carr, c'est pas mal du tout; je conseillerai davantage la lecture de ce tome que des deux précédents. Il reste un 4ème tome à sortir, vu que la qualité va croissant, ça promet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne Haunyme
Détective parfait !
Détective parfait !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 501

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Dim 7 Sep 2008 - 2:26

Je n'ai jamais lu ses pièces radiophonique, en quoi consistent-elles ? C'étaient des pièces écrites pour être lues à la radio, c'est ça ?

_________________
Mon site : http://www.carolinequine.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romanspoliciers.meilleurforum.com
hélène
Détective amateur
Détective amateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Dim 7 Sep 2008 - 16:55

Tout à fait; en un sens, l'action va plus vite, au détriment du style, bien qu'il y ait des descriptifs d'attitude.
Il faut les lire comme un exercice de style: court, dense, et captivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne Haunyme
Détective parfait !
Détective parfait !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 501

MessageSujet: Re: John Dickson Carr   Dim 7 Sep 2008 - 21:02

En tous cas, tu me donnes envie là !

_________________
Mon site : http://www.carolinequine.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romanspoliciers.meilleurforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Dickson Carr   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Dickson Carr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romans policiers :: Les oeuvres policières :: Les auteurs classiques-
Sauter vers: